( 4 janvier, 2008 )

Les délices de Satine

Car le parfait consiste en choses rondes  (Ronsard) 

Copyright amour et tendresse (voir liens)

 

Visiteurs, installez vous !

Sentez vous libre de faire comme chez vous!

Ma demeure est la vôtre.

Un lieu d’échanges, fait pour y révéler la part sensuelle de votre âme…

…vos rêves intimes ou ces moments piquants qui font de nos vies un conte érotique!

Cet endroit est le vôtre! Laissez parler librement vos sens… naturellement, sans jugement.

Cet endroit est le vôtre! Enflammez vos envies..

contez les ici sans pudeur…

En poussant la porte de cet univers vous y trouverez mes songes, mes histoires ou celles d’amoureux des mots, mes rencontres, des images aux mille beautés , des Odes aux courbes…

Sans tabou, sans limite la plume est souveraine, le désir est roi!

 

“l’amour est la poésie des sens” Honoré de Balzac

Déposez vos commentaires!

 

Je voudrais remercier sincèrement :
Daniel Bertrand
de « Amour et tendresse » pour son soutien.


J’ai tenté de respecter au mieux les photographes et j’ai dans la mesure du possible demandé les autorisations pour afficher leurs photos. Toutefois, si vous apercevez sans son copyright une Oeuvre qui vous appartient et que vous souhaitez que je l’enlève ou que je cite votre nom, dites-le moi. Merci.


 

( 12 août, 2011 )

Le velouté de tes fesses

fesse.jpg

Le velouté des fesses 

 

Sur la peau tendue de soie de la Demoiselle 

Les bras ballants la croupe haute sensuelle 

Pour cette délicieuse Jouvencelle effrontée 

La sentence est tombée ce soir elle sera fessée 

Sur les genoux du Sire Marquis elle en frémit 

Bien que tremblante soumise elle ruisselle d’envie 

 

De ses doigts impérieux Il roule la culotte 

Sur ses cuisses, ses genoux enfin sur ses bottes 

Et d’un geste savoureux il applique le châtiment 

Une cadence imprimée de son vigoureux allant 

Le fesseur, sa main nue claque sur le postérieur 

Tombe tantôt avec légèreté puis ardeur 

 

Le céans s’empourpre et le bas du dos s’enflamme 

Pourtant s’il vous plait n’en faites pas tout un drame 

La main est soudain remplacée  par la badine 

La Demoiselle jouissant de cette partie fine 

Est marbrée sur sa pâle chair de douce ingénue 

D’une correction jaspant lestement la peau nue 

 

copyright Lunabelle – Satine 

femmesousvoile.jpg

 

( 12 août, 2011 )

Petit grain épicé

Petit grain épicé

***

Sous ma bouche à butine

Je cherche la graine mutine

Cachée dans le val sacré

De tes brûlantes lippes à gourmet

*

Le plaisant grain de café

Au parfum savoureux épicé

Livrant le miel liquide

De ton antre soyeux humide

La langue curieuse agile

Récolter au cœur de ton pistil

Ta sève  gout de la mer

Aux confins moites de ton repaire

*

De mes lèvres t’arracher

Le plaisir, te sentir frissonner

Licher ton trésor fripon

Cajoler de délices ton bouton

 

Copyright : Satine, Lunabelle

cli.jpg

( 6 janvier, 2010 )

IRRADIANCE

af.jpg

Irradiance

Drapée de ta fierté ton avance                                              

Le corps nimbé d’irradiance.

Nue sous ta grâce libertine  

Pour tout apprêt tes envies félines 

Sous les tentures des baldaquins.

Les soies sombres promises d’ardeur                                                                           

Clair obscur auréolé de candeur                                                                           

J’aspire te parcourir de mes mains 

Ô non, La nuit ne sera pas sage                                         

Tes courbes subiront les outrages

Tes seins, et la lune de tes fesses                                      

Je ferais de toi une reine, Déesse. 

J’ai faim de ton corps en ravages                                         

Et faire briller à tes yeux mille orages                                                       

Pour m’incarner dans ta nudité.

Me gorger à tes humeurs nacrées 

Mes caresses gourmandes, Indécence 

Attisent la ferveur intense

Une fougueuse ivresse me consume 

A nos plaisirs bandés hors coutume

La chair s’expose en transparence, 

Accueille les entraves sans résistance 

Qui s’offrent libre présent de soumission 

Bel hommage mon ombreuse passion 

ab.jpg

( 9 mars, 2009 )

Le doux archet

Je m’étire, sur le lit, telle une liane qui ondule et parfume tes yeux où je lis la braise qui luit et se languit…
Je te laisse me déshabiller, me « désenrubanner »,
et je t’incite à t’étendre, à contre sens, aux limites
de mon indécence.

Sois l’interprète de ma chanson, l’archet de mon instrument, dépose tes notes sur ma partition, fais de mon corps ton quatuor, de mes reins un joli refrain,
fais de mes envies ta propre mélodie et de mes hanches,
tes notes blanches…

Arpège-moi, accorde-moi, caresse-moi dans la mesure,
rends-moi folle de tes bémols, absorbe-moi dans tes soupirs, suave-moi de tes octaves… abreuve-moi de ton œuvre…

Deviens le capitaine du bateau que je suis, ancre-moi ou
hisse ma voile puis, tel le pirate, prends ton essor, serre-moi fort, viens chercher le trésor de mon corps qui se tord … accoste en moi, je te donne la riposte pour libérer ma chaire assoiffée et sans chemin détourné,
tombe dans le précipice de mon calice, enivrons-nous de ces délices…là, où tes doigts se glissent …

Paraphe-moi de ta sève entre mes seins, croque-moi de ton fusain, je t’offre un beau dessin, celui de la chute de mes reins.

Larguons tout notre amour dans la danse du feu, laissons-nous descendre dans ses flammes du plaisir, brûlons nos ailes aux portes de la jouissance…

Je te donne ma vie, elle t’appartient.

 

 

Copyright NINA

( 18 janvier, 2009 )

Recette Gourmande

De délicieuses fraises,
Se déposent avec tendresses,
Consument avec délicatesses
Sur ta langue salivaire.
Deux raisins de Corinthe;
Coule absinthe,
Désir est ton parfum,
Absorbent tes seins.
Épluchent l’écorce,
Agrume épicé, forte,
Ton odeur amorce,
Croquent ton corps.

Juste des œufs,
Gobent les , onctueux,
Boules impétueuses,
Surfaces merveilleuses.

Amplifie ta friandise,
Douce vanille,
Égrènent tes désirs,
Surenchérit tes plaisirs.

Comme la levure du boulanger,
Le moulin du meunier,
Nourrit ton lait,
Fait lever.

Les brioches,
Dans ma gorges,
Gonflent mon trésor,
Et embrochent.

Fais mousser,
Clémentine adorée,
Chantilly enneigée,
Jouir et aimer
.
Descends chevalier,
Avec glaives et épées,
Dans mon saladier ,
Ma recette est levée.

Dans mon four,
Fais moi l’amour,
Pour toujours,
Endiablée est ta cours.

Bien aimé, mon tendre,
Viens goûter, mon ange,
Ma douce amande,
Mange ma recette gourmande.

Copyright Sabine

 

( 1 décembre, 2008 )

Enivrons nous….

anawfullotbywozzalon.jpg

Copyright Warren, Berlin

Voici pour mon grand plaisir, une offrande de ma douce Sabine…
Merci à toi m
a Belle
 

Enivrons …
 

Je…
Croque-moi mon ange,
Croque ma peau,
Mets à ta disposition mon antre,
Mon fourreau.
Tu…
Colles mon sexe,
A ta bouche,
Naturellement entrouverte,
J’y entre ma fourche.
Désire…
Glisse-moi ta dague,
Terriblement brûlante,
Dans cette tendre gaine,
Que je me déchaîne.
Tes plaisirs…
De mes vas et viens, vivement répétés,
Ma saveur douce amère,
Cette blancheur immaculée,
Coule en moi comme un geyser.

Espérances…
Que tu m’emportes,
Au loin, supplice est mon ventre,
Et que tu exploses,
Éruption est mon volcan.

Passion…
Ouvre ta porte secrète,
Montre-moi ta fleur
Que je te pénètre,
Ton Arc-en-ciel.

Émotions…
Allons cueillir au plus profond de nos sources,
Enivrant de nos sèves, chaudes, avec servitude,
Tu veux sentir mes reins se cambrer,
Je veux sentir ton sexe enflammé,
Tendu comme l’arc de Cupidon,
Je suis dans un extrême abandon.

Je veux tout de toi,
Tu désires tout de moi,
Enivrons nous,
Aimons nous,
Et que nous ne fassions plus qu’un,
C’est notre destin.

 

Copyright Sabine et Clovis de Notre-Dame 

 

01new0708.jpg
Copyright Phil Nouros

 

( 21 novembre, 2008 )

Le Baiser, by Sabine et Clovis de Notre-Dame

thekissbyumadrab.jpg
copyright Yumadrab

Je t’embrasse,
Je te couve,
De mille baisers,
Mon amour.

mirrormirrorbyadriaxen.jpg
Copyright by Adriaxen


Des baisers bouillant, plongeant,
En toi, tout profond,
Des baisers émouvants,
Sur ton bourgeon,
Tourbillonnant,
De mille façons,
Sur ce délicieux printemps,
Je mordille en lutinant,
Ce tendre objet de désir,
Mon jouet, mon plaisir,
Ouvre ta fleur,
Ma belle nymphe,
Dans ce délicieux coeur,
De toi j’ai faim,
Entre tes cuisses ruisselantes,
Laisse couler ton nectar,
Vibrante, excitante,
Va, part,
Inonde ma bouche avide,
Je te butine ma libertine,
Ma langue est cupide,
Ma mélusine,
Je mords tes fesses ma belle,
tu es mon Eve.

kissmebymary1ah.jpg 
Mary1ah


De Sabine et Clovis de Notre Dame
Copyrightthefeverkissbyradioactive107.jpg
copyright by Radioactive107

 

intimacybyclearmoments.jpg
copyright by Clear Moment

 

( 9 novembre, 2008 )

Elles… velours (écrit à 4 mains)

harembygenzoman.jpg

A l’ombre de leurs cruels regards,
Nichée,lovées dans un boudoir,
Le velours recouvre enfin nos corps !

Les sens drapés de fins voilages
Délient sans ombrage
Les membres en de doux corps à coeur.

Tes mains caressent mes sens
En un mouvement d’indécence
Qui réveille ma violence.

Les courbes frôlées sous les cieux de Topkapi
Femmes sensuelles, aux poses alanguies
Elles, bouches soudées d’envie.
  

harembyhypnotises.jpg 

L’étoffe s’efface sans bruit pour révéler
Ces corps endormis à la peau nacrée
Qui tremblent au rythme de l’impatience
.

Lentement, apprivoisant la peau frémissante
L’une goûte d’une langue brûlante
L’autre un râle dans la gorge, chancelante

Étoles de satin enroulées aux poignets,
Simple lien de douceur vers la félicité
Quand les caresses se font ardentes.

Elles fusionnent, s’offrent du bout des doigts,
Le plaisir sans limites d’une ode à l’amour roi,
En humides caresses et frissons libres de droits.

Les sillons se dévoilent sans équivoque aucun
Dans un crescendo virevoltant et mutin
Des peaux qui se cherchent et se butinent.

harembymgstudio.jpg  La chair s’épouse sensuellement
Avide de délices voluptueusement,
Amour et quintessence des plaisirs d’orient.

En ces lieux mystérieux et protégés
S’animent des passions nues, exacerbées,
Ouvrant les portes des plaisirs saphiques.

Femmes, elles consument sans répit
Belles, elles consomment la vie,
Et froissent, haletantes, la dentelle du lit.

Courtisanes, elles savent ce qu’elles espèrent
Franchissant les portes des mystères,
Jouissance, aux pays des Sérails austères.

   

 edinetfemmes.jpg

copyright Enchanteresse666 et Satine

( 9 novembre, 2008 )

Messe païenne

De tout coeur, Je remercie L’Insoumise pour m’avoir autoriser à utiliser un de ses textes. Celui ci je le chéris particulièrement
Tendrement

Satine

  

 02christinekessler.jpg
copyright by Christine Kessler

Messe païenne!

Sur l’autel de l’amour secret
Tu m’immoles sans aucun regret,
Tu me poignardes de ton désir,
Dans un soupir exalté de plaisir.

Le calice des désirs tu me fais boire,
Vers mes lèvres tu diriges ce ciboire,
Messe païenne douce comme miel,
Douceur,chaleur du soleil vermeil.

Sur cet autel de passion d’extase,
Tu m’enchaînes avec délices suaves,
Me tends l’hostie de tes lèvres,sucrées,
Les mains sur le missel de mon corps.

Ivre de ses saveurs je mets genou à terre,
Ta main sur ma tête m’incite au pardon,
Ma bouche recueille ,assoiffée ,le vin sucré
Qu’en extase tu lui fais don déjà

La communion de nos âmes est victorieuse,
La messe continue avec l’adoration a Eros,
Nos corps enchevêtrés sont en adoration ,
Du Dieu amour ,la béatification de nos désirs.

Un chant d’action de grâces vers le ciel,
Monte crescendo ,vibrant d’amour fou,
Nos voix en parfaite communion païenne,
Redescendent lentement , apaisées, sereines!

L’Insoumise

 

Texte protégé par CopyrightMesse  païenne dans L'Insoumise Sceau1
n° 00043637

 

( 14 septembre, 2008 )

Nue sous le soleil

davidbag11.jpg                  copyright David Bag 

lgrepor.jpg           copyright  Igrepor

longbeach29byusuakari.jpg                         copyright Usuakari

saschahuettenhain.jpg                          Copyright Sasha Huettenhain

modelingforebb21byusuakari.jpg                              copyright Usuakari

12345...9
Page Suivante »
|